• Escalier
    Escalier
  • facade 2
    facade 2
  • salon
    salon
  • facade
    facade
1Escalier 2facade 2 3salon 4facade

Vous êtes ici : Accueil > Outils méthodologiques > Analyse de l'offre

Analyse de l'offre

Analyse quantitative

  • Relevé des commerces existants sur une zone déterminée, détail des activités suivant une nomenclature de 164 types d'activités (possibilité de décliner en fonction de 7 gammes de prix, voire jusqu'à 35 segments pour le prêt à porter féminin).
  • Diagnostic sur la densité et la répartition de l'offre commerciale.
  • Diagnostic de la composition commerciale optimum (dimensionnement, type d'activités, gamme de prix...),sur un site commercial, en fonction de son rôle au sein de l'organisation commerciale d'une ville, de son environnement concurrentiel et des caractéristiques de sa zone de chalandise.

Géolocalisation dynamique des commerces

#Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Localisation de l'offre par pôle

#Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Analyse qualitative

  • Analyse systématique sur une zone déterminée du niveau qualitatif de l'offre commerciale à partir d'un certain nombre de critères dont: niveau de travaux nécessaires, aspect général, choix, vitrines, volumes, ambiance, cohérence de la proposition commerciale.
  • Diagnostic qualitatif de l'appareil commercial, décliné par type d'activité (appréciation des sous ou sur densité pour chaque type d'activité) et par secteur géographique (rue, zone).
  • Audit individuel ou collectif de commerces.

Méthode de valorisation de l'attractivité commerciale

L'attractivité est un concept qui correspond à une synthèse des éléments quantitatifs et qualitatifs qui permet de mesurer non seulement l'offre quantitative (nombre de commerces par activité, surface pour les établissements pour lesquels ce critère est significatif...) mais aussi le niveau d'activité généré par cette offre (en tenant compte des différences de performances d'un commerce à l'autre) et surtout le niveau qualitatif de l'offre (c'est à dire sa propension à répondre de manière satisfaisante aux attentes potentielles des consommateurs).

Selon l'appareil commercial de chaque pôle et sa vocation, la visualisation de l'appareil commercial peut être différente par rapport à la simple analyse quantitative. En effet, les performances d'un commerce à l'autre sont très différentes, tant d'un pôle à un autre, d'une activité à une autre, mais aussi sur un même pôle et pour une même activité entre deux commerces en fonction de leur qualité. Qualité signifiant ici non seulement le professionnalisme du commerçant mais aussi l'aspect et l'attrait général de la boutique, la cohérence de la proposition commerciale, le rapport prestations/prix, l'assortiment proposé...

Sur ce constat, il est évident que la mesure de la performance commerciale et de la propension à satisfaire les consommateurs ne peuvent se faire uniquement à partir de la surface et de la typologie de produits. On pourrait alors raisonner sur le chiffre d'affaires, puisque celui-ci reflête le niveau d'activité généré.

Néanmoins, là encore ce mode de calcul est imparfait car s'il permet de mesurer la corrélation entre le chiffre d'affaires généré et le potentiel de consommation, il ne donne pas la mesure de la satisfaction potentielle du consommateur. De plus, la fréquentation que sous-entend un chiffre d'affaires est très différente d'une activité à une autre: entre un boulanger et un marchand de meubles, la fréquentation pour un même chiffre d'affaires est totalement différente. D'autre part, le fait qu'un chiffre d'affaires soit généré ne signifie pas que le client puisse être entièrement satisfait de l'offre qui lui est proposée. Intervient donc à ce niveau la question de la qualité de l'offre commerciale.

La méthode PIVADIS, permet de valoriser cette attractivité en affectant un nombre de points à chaque établissement à partir d'une analyse quantitative (produits vendus, surfaces de vente, niveau d'activité) et qualitative (enseigne, aspect, choix, cohérence de la proposition, vitrines, volumes, ambiance magasin). Ces points sont notés suivant la convention typographique π.

minimap
Contact